Les livres maudits

Publié le 4 Juillet 2010

 

 

Certains livres contiennent en leurs pages d'innommables secrets qu'il est préférable de cacher au commun des mortels de peur que leur révélation n'entraine l'humanité dans un tourbillon de folie et de désespoir.

 

Malgré les destructions et autodafés effectués par les pouvoirs en place pour dissimuler ce savoir occulte , quelques exemplaires ont échappés aux flammes et traversés les siècles.

Disséminés de par le monde, ils attendent qu'un inconscient jette les yeux sur les horreurs qu'ils renferment pour semer dans son esprit les graines de la démence, de la mort et de la destruction.

 



Voici la liste de certains d'entre eux imaginés par des auteurs d'horreur et de fantastique :

 

 

-Le Necronomicon (Créé par Lovecraft)

 

le Necronomicon, originellement nommé Kitab al Azif(littéralement « Livre du musicien ») aurait été écrit vers 730 à Damas par le poète Abdul al-Hazred , souvent surnommé « l'Arabe dément » par l'auteur. En arabe, al azif fait référence au bruit que produisent les insectes la nuit, ce qui dans cette culture se rapporte aux cris des djinns. Le manuscrit original en arabe aurait disparu.

Théodore Philetas de Constantinople aurait par la suite traduit l'ouvrage en grec ancienvers 950, et c'est lui qui attribua à l'œuvre le titre par lequel elle est la plus connue : Necronomicon. Le patriarche de Constantinople Michel Cérulaire fit brûler toutes les copies grecques mais quelques exemplaires auraient échappé aux flammes.

Il aurait été traduit en espagnol par Jean de Seville.

Olaus Wormius en rédigea une traduction en latin en 1228. Les versions grecque et latine furent interdites par le Pape Grégoire IX en 1232. Wormius fut mis au bûcher par la Sainte inquisition avec tous les exemplaires. Seules quelques copies auraient subsisté, peut-être parce que l'ouvrage avait été mis à l’index librorum prohibitorumselon une autre version de l'histoire par Lovecraft, notamment dans les archives secrètes du Vatican. Une version en caractères gothiques apparut en Allemagne vers 1440, et le texte grec ressurgit en Italie au cours de la première moitié du XVI siècle, suivi d'une traduction en espagnole vers 1600. Entre temps, en 1583, John Dee et EdwardKelley, deux occultistes britanniques qui travaillaient pour le compte de l'empereur Rodolphe II, , se seraient procuré un exemplaire du livre. John Dee en publia une version anglaise, au préalable cryptée, en 1586, dont il ne subsiste que des fragments. Le dernier exemplaire de l'édition italienne du XVI siècle aurait été brûlé à l'issue des procés de Salem en 1692.



-Le culte des goules

Le Culte des Goules a été inventé par Robert Bloch Il est censé avoir été écrit par le comte François-Honoré Balfour d'Erlette , et publié en France en 1702, où il fut rapidement interdit par l'Église. Seules quelques copies en subsistent.



-De vermis mysteriis

De Vermis Mysteriis, ou les Mystères du Ver, ont été inventés par Robert Bloch. Il est censé avoir été écrit en prison par un certain Ludving Prinn, brûlé vif à Bruxelles par l'inquisition au XVe siècle ou XVIe siècle ; d'après ses propres dires, Prinn était un survivant de la neuvième croisade (1271-1272).



-l'Unaussprechtlichen Kulten ou Cultes Sans Noms (aussi appelé "Livre Noir")

Il a été inventé par Robert E. Howard. Il est censé avoir été écrit par Friedrich Von Junzt (1795-1840), un ésotériste disparu dans des conditions mystérieuses.



-LeLivre d'Eibon ou Liber Ivonis

Ila été inventé par Clark Ashton Smith dans la nouvelle Ubbo-Sathla(1933), et a été repris par la suite par Lovecraft. Il est censé avoir été écrit par un sorcier d'Hyperborée, et s'être transmis au fil des siècles parmi les sorciers. Smith mentionne une traduction française médiévale dérivée d'une version grecque, mais on ne peut remonter au-delà. Il en existe également des traductions en anglais et en latin (le Liber Ivonis).



-Le grimoire Stein

Inventé par Jean Ray, livre "maudit" qui daterait du XVe siècle, supposé conservé à la bibliothèque Bodley à Oxford



-Umbrarum Regni Novem Portis

Les Neuf Portes du royaume des ombres(De Umbrarum Regni Novem Portis) d'Athanase Torchia. est un manuel d'invocation satanique crée par Arturo perez reverte pour son livre « Club Dumas »



Extrait de l'Arkham Advertiser :

Un jeune étudiant de l'université d'Arkham a été retrouvé mort chez lui. D'après les premières constatations, il s'agirait d'un suicide. Il semblerait que les divers ouvrages retrouvés près de lui aient été empruntés sans autorisation à la bibliothèque de l'université dans une section où l'accès est limité aux spécialistes concernés...

 

P1060606.JPG

 

 


Rédigé par Kako's World

Publié dans #Lovecraft

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article